2016, une grande année en perspective.

Le flot des envahisseurs semble s’être arrêté avec l’arrivée de l’hiver. Du moins c’est ce que l’on pourrait croire vu que les médias ont cessé d’en parler. Mais détrompez-vous, si vous avez aimé 2015, vous allez adorer 2016!

Voici quelques chiffres officiels, publiés par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et qui n’ont guère été relayés par la presse:

Pendant le mois de janvier 2016, il y a eu près de 12 fois plus d’arrivées en Europe par la mer qu’en janvier 2015 (65’775 contre 5’550), que ce soit via la Grèce ou via Lampedusa.
En ce début de février, le nombre d’arrivées (8’277) a déjà dépassé celui de tout le mois de février 2015 (7’271).
Et dès que les jours plus doux reviendront, pas besoin d’être devin pour prédire une explosion du nombre d’envahisseurs. Une grande année en perspective!

Quant au Fonds monétaire international, il prévoit 4 millions d’entrées en Europe d’ici à 2017. Après l’appel d’air créé l’année passée et les promesses de tous les accueillir quel que soit leur nombre, ce chiffre risque fort d’être une sous-estimation.

Vu le nombre croissant d’agressions sexuelles, de viols, voire de meurtres commis par les « réfugiés », nul doute que les effets de cet enrichissement culturel se feront de plus en plus sentir. Et Cologne qui se félicite de n’avoir enregistré que 22 plaintes pour agression sexuelle le premier jour de son carnaval, sans préciser bien sûr l’origine des agresseurs…

Mais le côté positif c’est que les Européens finiront peut-être par se réveiller, quand ils seront directement et personnellement confrontés à la violence des « chances pour l’Europe ».

2016 sera certainement une année charnière, pour notre salut ou notre perte.

Articles similaires :