Scandale ! Une entreprise Helvète veut engager…un Suisse.

Voilà une nouvelle qui a certainement dû faire recracher leurs céréales du matin à nos « amis » gauchistes.

En effet, cet entrepreneur vaudois a eu l’outrecuidance de proposer une offre d’emploi réservée à un détenteur du passeport rouge à croix blanche.

En 2019, ce genre de chose étant devenu inacceptable pour la bien-pensance, on mobilise la presse, on demande son avis à une juriste de la Commission fédérale contre le racisme (CFR) et on n’oublie pas de nous rappeler que nous sommes pieds et mains liés à l’accord de libre circulation des personnes avec l’UE et l’AELE.

Bien évidemment, les journalistes ne mettront pas en avant le fait que l’écrasante majorité des entreprises dirigées par des personnes d’origines étrangères dans notre pays recrutent massivement leurs compatriotes en priorité. Certes, cela n’apparaît nulle part de façon manuscrite, mais c’est un fait bien connu, surtout dans le milieu du bâtiment.

Pour conclure, au lieu de laisser planer le spectre d’accusation de xénophobie/racisme envers cette entreprise, les médias feraient mieux de féliciter le patron qui, en voulant favoriser nos concitoyens, contribue à réduire par la même occasion le chômage dans notre pays

Les Nôtres avant les Autres.

RH31

Source

Articles similaires :