Oui à la démocratie directe, à l’autodétermination ! #2

Que se passerait-il si la Suisse dénonçait la Convention européenne des droits de l’homme ? Contre-argumentaire aux réponses du site initiative-anti-droits-humains.ch

– Donnerions-nous l’impression de vouloir rompre avec les valeurs européennes communes ? Pas le moins du monde. Au contraire, nous montrerions à tous nos partenaires que nous que la confiance qu’ils place en nous vis-à-vis de notre souveraineté et de notre indépendance a toutes les raisons d’être maintenue.

– Une sortie du conseil de l’Europe représenterait-elle une dégradation des relations avec l’UE ? Assurément, mais contrairement à ce qu’affirme les opposants à l’auto-détermination, ce serait pour notre plus grand bien. La défiance envers cette organisation oligarchique est de plus en plus généralisée, et s’en éloigner définitivement assurerait notre avenir de la plus belle des manières.

– Les minorités serait-elles persécutées de façon inhumaine ? Non, nous ne sommes pas en Arabie Saoudite ou dans un quelconque pays du tiers-monde, la loi est la même pour tous. Si une soi-disant minorité se sent rejetée, elle ferait peut-être mieux de réfléchir à son implication dans notre société. Si elle cherche à détruire ou pervertir notre mode de vie, qu’elle ne s’étonne pas de sa situation.

Partagez en masse afin de rétablir la vérité et d’assurer un OUI à l’initiative d’autodétermination le 25 novembre !

RH63

Articles similaires :