Donnez leur la main, ils vous prendront le bras.

Une quinquagénaire du Nord Vaudois arrive péniblement au bout de ses peines, après avoir loué son appartement à un couple au social en 2016. Ses charmants locataires lui ont en effet laissé des montagnes d’immondices, de vaisselle moisie et d’excréments à même le sol.

Loyers impayés, démarches administratives dignes des 12 travaux d’Hercule, et surtout aucun soutien du centre social régional du Jura Nord-Vaudois qui l’a mise en lien avec le couple. Après plusieurs mois de protestations, la logeuse a finalement obtenu le paiement de la facture de remise en état de son appartement, 11’000.- tout de même, par la “Direction Générale de la Cohésion Sociale”.

Quelles leçons tirer de cette mésaventure?

Premièrement, que notre système social est à repenser de fond en comble. Il aide les profiteurs, entrave les bienveillants et ferme sa porte aux vrais nécessiteux. Des milliards sont prélevés chaque année au près des citoyens, c’est à dire VOUS, afin d’être grassement redistribués à des associations véreuses et des personnes sans aucun respect, qui ont tous très bien compris comment profiter de la légendaire solidarité suisse.

Deuxièmement, si l’état se veut social c’est à lui d’assumer toute la misère du monde qu’il attire à sa porte, et non aux indigènes, même naïfs, d’en supporter les conséquences désastreuses. Dans le cas contraire, il doit se montrer ferme envers les larmoiements factices de la racaille, ou il se verra alors remplacé par un gouvernement plus compétent.

Pour finir, il est du devoir de chacun de se révolter lorsqu’une situation pareille se produit! Le rêve mondialiste n’est que de la poudre aux yeux, l’éducation actuelle ainsi que le politiquement correcte nous empêchent de réagir comme il se devrait. Nous sommes apeurés devant l’action, encouragés à la lâcheté et à l’individualisme.

Cela doit cesser.

RH63

Source

Articles similaires :