Royaume-Uni : Facebook censure un parti politique.

Le réseau social a annoncé mercredi avoir supprimé la page du mouvement britannique « Britain First » (suivie par plus de deux millions d’abonnés) ainsi que les pages de ses deux principaux leader, Jayda Fransen et Paul Golding.

Bien que ne pesant pas lourd sur le plan électoral car n’ayant pas accès aux grands médias, Britain First semble donc avoir suffisamment dérangé la bienpensance par ses positions pour se voir bannir de Facebook.

Certes, nul n’ignore que lorsqu’on se positionne contre l’Islamisation, l’immigration de masse, l’union-(anti)Européenne, et le marxisme culturel, on se voit vite complètement ostracisé des grands canaux d’information,mais avec le nouveau « code de conduite » des réseaux sociaux, bientôt il sera complètement impossible de s’exprimer librement sur les sujets sensibles, même sur Internet.

Le vieil adage « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » semble avoir du plomb dans l’aile.

RH31

Articles similaires :