Suisse : la santé, un business lucratif

Alors que toute la population retient son souffle en attendant le communiqué de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur l’évolution des primes 2019 à venir, la «Schweiz am Wochenende» nous dévoile que, selon ses calculs, les caisses maladie auraient perçu environ 800 millions de trop entre 2016 et 2017.

En effet, il semblerait qu’en 2017, les coûts de la santé aient augmenté moins que les primes (1,7% contre 3,2%). Ce qui, dans ces conditions, fait largement le beurre des pas si petites entreprises d’assurances qui ne connaissent pas la crise.

Une fois de plus donc, le citoyen lambda se retrouve être le dindon de la farce; il voit le coût de la vie augmenter dans tous les domaines alors que son salaire stagne et que les prestations sociales s’amenuisent. Docile, il ne dit rien, mais pour combien de temps encore ?

RH31

Articles similaires :