Halte à la concurrence déloyale !

Le nombre de français frontaliers a doublé en 14 ans.

La dépossession des Suisses de leur pays continue de se réaliser à absolument tous les niveaux par les fonctionnaires qui nous gouvernent.

Le nombre de frontaliers explose dans les cantons limitrophes malgré la promesse du Conseil Fédéral de soutenir les travailleurs autochtones après le vote du 9 février.

Cette concurrence déloyale profite à certains patrons peu scrupuleux qui profitent de cette main d’œuvre bon marché pour s’enrichir tout en baissant les salaires des Suisses.

La seul solution pour arrêter ce scandale est de renégocier les accords de Schengen et d’établir une préférence nationale à l’emploi. À CV égal, un helvète doit être préféré à un étranger. La nation doit avoir comme mission de protéger ses enfants plutôt qu’une croissance économique déréglée.

Les frères jumeaux PDC-PLR sont les premiers responsables de cette politique de paupérisation de nos peuples confédérés au profit des intérêts de l’UE.

Pour une économie mettant le citoyen avant le profit: préférence nationale !

Articles similaires :