Suisse : La natalité baisse encore.

Cette nouvelle réjouira sans doute les cosmopolites de notre pays, fussent-ils de droite : « La suisse a besoin de forces vives, mais il est hors de question d’instaurer un programme d’aide de l’État aux futurs parents pour encourager la natalité, donc recourons à l’immigration » ou de gauche : « Un enfant européen est un futur pollueur et il y a déjà trop d’habitants sur la planète, recourons à l’immigration pour équilibrer la démographie et payer nos retraites ».

Mais en tant que Nationalistes/Patriotes lucides, nous ne pouvons que nous attrister de ce phénomène qui met directement en danger la survie de notre peuple. Pour rappel, le seuil de renouvellement des générations est au minimum de 2.05 enfants par femmes, ce dont nous sommes très loin avec nos 1.48.

Si les causes de notre échec à assurer le remplacement générationnel possèdent de multiples facteurs, (coût de la vie, instabilité des mariages, carriérisme, etc..) le principal coupable dans cette affaire demeure la Confédération qui ne dispose actuellement d’aucun plan de bataille efficace sur cette affaire. Or, un gouvernement ne possédant pas de vision d’avenir sur la démographie conduit son peuple directement à l’abîme.

Il est plus que grand temps d’exiger des cantons et de l’État la mise en place d’aides aux futurs et actuels parents, afin que nous puissions rétablir la balance et assurer un avenir au peuple Helvète.

RH31

Articles similaires :

  • Causes du Péril DémographiqueCauses du Péril Démographique La proportion de femmes sans enfant ne cesse d'augmenter en Europe, plus particulièrement dans les pays du Sud en proie à des difficultés […]
  • 8.5 millions, et après ?8.5 millions, et après ? 8'500'000. C’est n’est pas tout à fait la fortune de Céline Amaudruz, mais quand même un peu plus que le nombre de neurones d’un cerveau […]
  • Stop au racket des Suisses par les cartels !Stop au racket des Suisses par les cartels ! Les prix en Suisse sont scandaleusement élevés. La faute aux fournisseurs étrangers qui s'associent pour imposer aux Suisses des prix […]